Rénovation Construction

BLOG

L’eau chaude, l’eau froide

By / Uncategorized / Comments Off on L’eau chaude, l’eau froide

Comme la majorité des Québécois, vous achetez de l’électricité d’Hydro-Québec pour faire fonctionner votre chauffe-eau. Et que faites-vous de votre eau chaude une fois que vous l’avez utilisée? Vous l’envoyez dans les égouts! Pourtant, l’eau chaude (du moins celle que vous utilisez dans la douche) pourrait servir à autre chose: à chauffer l’eau froide, pourquoi pas…

par Daniel Chrétien

Il faut savoir que l’eau chaude transmet sa chaleur au tuyau dans lequel elle coule. Surtout si ce tuyau est fait de cuivre plutôt que de plastique. Le Power Pipe – c’est le nom du récupérateur de chaleur installé au triplex Le Soleil – utilise cette chaleur pour préchauffer l’eau froide qui vient de l’aqueduc.

Le procédé est enfantin: L’eau froide passe dans un serpentin de cuivre enroulé directement autour du renvoi d’eau de la douche, chauffé par l’eau usée. Le tuyau du renvoi d’eau chauffe donc l’eau froide qui circule dans le serpentin. Bref, elle tiédit l’eau froide avant que celle-ci ne se rende à la douche. Résultat : on a besoin de moins d’eau chaude pour atteindre une température d’eau confortable pour la douche.

Cet échange de chaleur ne peut se faire avec un lave-vaisselle ou un lave-linge, puisque contrairement à la douche, ils n’utilisent pas l’eau chaude et l’eau froide de façon simultanée.

Un récupérateur de chaleur comme celui-là coûte environ 680 dollars. Selon le CEATI, regroupement de professionnels de l’industrie électrique consacré à la R&D, une famille de quatre personnes qui prend quatre douches par jour d’une durée de 10 minutes chacune, à une température d’eau de 41 degrés, peut économiser chaque année 1636 kW d’électricité, soit environ 115 dollars.

Image : RenewAbility Energy

 

Sources: L’actualité